A notre Famille, le Seigneur a également fait le cadeau d`une des plus grandes mystiques de notre temps.
Alessandrina naquit le 30 mars 1904 à Balasar (Portugal). Une petite paysanne, vive, enjouée, affectueuse. A 14 ans, elle sauta par la fenêtre du jardin pour sauver sa vertu de la passion d`un homme entré dans la maison. Cinq ans plus tard, la blessure s`était transformée en paralysie totale: la voilà clouée au lit pour plus de 30 ans, soignée par sa soeur aînée.
Elle s`offre comme victime au Christ pour la conversion des pécheurs et pour la paix dans le monde: « Je n`ai pas d`autre but que de rendre gloire à Dieu et sauver des âmes pour lui ». Pendant quatre ans (1938-42), elle revit la passion du Christ tous les vendredis pendant trois heures.
Elle demande et obtient de Pie XII la consécration du monde au Coeur Immaculé de Marie (31 octobre 1942) Du 27 mars 1942 à sa mort (pendant 13 ans et 7 mois), elle ne prend plus ni boisson ni aliment, si ce n`est la communion quotidienne.
Le Seigneur a voulu que son second directeur spirituel fût un salésien, le Père Umberto Pasquale, qu`elle appelait « mon Simon de Cyrène dans les heures les plus tragiques de ma vie » (1944-48). C`est lui qui recueillit son précieux journal. Elle accepta alors de devenir Coopératrice: « Je me sens en étroite union avec les Salésiens et les Coopérateurs du monde entier. Combien de fois est-ce que je regarde mon attestation d`affiliation et offre mes souffrances, unie à eux tous, pour le salut de la jeunesse! J`aime la Congrégation. Je l`aime tant que je ne l`oublierai jamais, ni sur terre ni au ciel ».
Elle mourut à Balasar, le 13 octobre 1955; c`est là que son corps repose et attire une foule de pèlerins.

SOURCE: www.sdb.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom