Ce dimanche 03 mars 2019, les Salésiens de Don Bosco et les Filles de Marie Auxiliatrice d’Afrique vivant à Rome se sont réunis pour célébrer la messe à l’intention du Père Antonio César Fernandez qui nous a brutalement été arrachés. La messe a été célébrée à la Maison Générale des Salésiens de Don Bosco. Elle fût présidée par le Père Didier Tapsoba. Le célébrant s’est centré sur les textes liturgiques pour faire « comprendre qui était le père César et comment il a rempli sa mission depuis 1982 sur nos terres ».

Père Didier Tapsoba durant son homélie

Il a trouvé en César « un guide que beaucoup voulaient, car il était très préparé et voulait ressembler à son professeur » ; il était « un arbre qui donnait de bons fruits, qui savait tirer de son cœur le bien » et « avait un idéal de vie chrétienne, de vie religieuse, de vie sacerdotale qu’il souhaitait transmettre. Ce n’était pas facile, mais il n’était pas découragé ni détaché de cet idéal ». Citant le Provincial de l’Afrique Francophone Occidentale (Père José Elegbédé) qui, en 2016, trouvait en César la vérification du psaume responsorial : « Vieillissant, il fructifie encore » (Ps 95, 11), le célébrant a rappelé que César a été ce vieil arbre « qui portait toujours de bons fruits ». C’est cet arbre qui a été coupé, déraciné, pour nous empêcher de jouir des bons fruits qu’il nous procurait. Mais confiant en la résurrection, il termine son homélie disant que « César est de plus en plus vivant parmi nous. Ses fruits seront toujours plus visibles parmi nous. Merci pour César. Repose en paix ».

1 COMMENTAIRE

  1. Quand on est Saint, peu importe la manière dont on meurt. Le plus important, c’est qu’on voit DIEU. César nous dira bientôt comment est le ciel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom