19 0ctobre
Toutes les paroisses du monde sont invitées ce dimanche à célébrer la Journée Missionnaire Mondiale. Elle fut instituée par le Pape Pie XI, le 14 avril 1926 ; en réponse à une démarche du Conseil Supérieur de la Propagation de la Foi, le Saint-Père demande en effet « l’organisation d’une journée de prières et de propagande pour les missions, à célébrer en un même jour dans tous les diocèses, paroisses et instituts du monde catholique ». Dès lors, cette Journée est célébrée sur tous les continents comme une fête de la « catholicité » et de la « solidarité universelle », pendant laquelle les chrétiens du monde entier sont enjoints à prendre conscience de leur responsabilité commune concernant l’évangélisation.
Le plus souvent, des quêtes sont organisées pour que les fidèles puissent soutenir financièrement les missions. Elles permettent, d’après les chiffres fournis par la Direction française des Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM), de « soutenir la vie des prêtres dans plus de 1 350 diocèses, construire des chapelles, églises, lieux de catéchèse (dans plus de 70 pays les plus pauvres), assurer une formation pastorale pour plus de 33 000 séminaristes et 220 000 catéchistes, favoriser des projets d’éducation et d’évangélisation ». Après cette Journée, les dons sont redistribués aux diocèses par les Œuvres Pontificales Missionnaires de chaque pays – ils sont 120 à avoir une Direction nationale des OPM.
Les Œuvres Pontificales Missionnaires dépendent de la Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples, dicastère du Saint Siège. Mgr Protase Rugambwa est, depuis fin juin 2012, Président des Œuvres Pontificales Missionnaires et Secrétaire adjoint de la Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples. Adélaïde Patrignani a profité d’un entretien avec ce haut-prélat tanzanien, archevêque-évêque émérite de Kigoma, pour revenir sur les défis de l’évangélisation en Afrique et le sens de cette Journée Missionnaire :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom