Le Père César Fernandez assassiné au Burkina Faso ce vendredi 15 février 2019 par des hommes armés.

Le soleil s’est vite couché sur la Province de l’Afrique Francophone Occidentale au lendemain de la célébration de son 7ème Chapitre Provincial tenue à Lomé (Togo). Les capitulaires ont repris le chemin du retour dans leur différente communauté. Ce fût le cas pour ceux qui sont en mission au Burkina Faso : Pères César Fernandez Hernandez, Germain Plako-Mlapa et Fabrice Aziawo qui ont quitté Lomé le vendredi 15 février avec les confrères de Cinkassé (ville frontalière avec le Burkina Faso). Une fois arrivés à Cinkassé, ils ont déposé les confrères de cette communauté et ont traversé la frontière. Ils tombent sur une embuscade des hommes armés qui ont attaqué un poste de Douane. Après la fouille de la voiture, le Père César détaché des deux autres confrères, est sur le champ abattu par ces hommes. Après le constat fait par les autorités burkinabé, le corps a été rapatrié à la morgue de Dapaong (Togo).

Ci-dessous la lettre d’information du Provincial

Chers confrères et chers membres de la Famille Salésienne.
Je viens vous annoncer la triste nouvelle de la mort du P. César Fernandez, le secrétaire provincial.
En route vers Ouaga avec le P. Germain Plako Mlapa et Fabrice Aziawo ils ont été attaqués par des hommes armés après avoir passé la frontière Togo Burkina
Vraisemblablement des Djihhadistes.
Après avoir fouillé le véhicule, César a été séparé du groupe et les hommes armés ont tiré sur lui.
Actuellement les confrères de Cinkassé acheminent son corps vers la morgue de Dapaong et ensuite Lomé.
Nous vous communiquerons de nouvelles informations dès que possible.

José ELEGBEDE Provincial

Qui est le Père César Fernandez Hernandez ?

Antonio César Fernández Fernández, né à Pozoblanco le 7 juillet 1946, était missionnaire dans divers pays d’Afrique depuis 1982, étant le fondateur cette année-là de la présence salésienne au Togo, sa première destination. Tout au long de sa carrière, il a été Maître des novices (1988-1998) et a notamment été Délégué de la Province Afrique Francophone Occidentale (AFO) au Chapitre général 25 (2002). Il exerçait actuellement au Burkina Faso. et occupait la fonction de Secrétaire provincial. Il avait 72 ans et avait servi 55 ans en tant que salésien et 46 en tant que prêtre.

Repose en paix, Père César

Le Père César Fernandez au cours d’une célébration eucharistique en 2013 au Noviciat salésien situé à Gbodjomé (Togo).
Le Père César Fernandez qui célèbre ses 50 ans de profession religieuse pendant le 5ème Chapitre provincial en 2013 (Noviciat salésien – Gbodjomé).

2 Commentaires

  1. Je n’oublierai jamais ce visage frêle, sourire au coin du visage tenant en main une pancarte à l’aéroport de Lomé le 09 août 1992 à 21h05 pour accueillir deux jeunes novices venant de Côte d’Ivoire: “ECCO UOMO”!!!
    PERE CESAR HERNANDEZ “BUENO”!!! Tu es et tu demeures ce père et maître incontestable des novices. Je ne t’oublierai jamais. Tu vas tout rayonnant dans les bras de ton Créateur et Sauveur que tu as servi jusqu’à la dernière goutte de ton sang. Permets-moi de te dire MERCI! Que DIEU notre PERE Céleste t’accorde la récompense qui te revient. Ce fruit mûr tombé en terre africaine portera toujours du fruit pour la grande famille salésienne à qui je dit “YAKO” ( mes condoléances).
    Prie pour ta famille religieuse et prie pour tous ces enfants que tu as façonné à ta manière partout dans le monde et que le ciel s’ouvre grandement à toi. Je sais que tu es tout heureux de prononcer les paroles qui clôture cette hymne du mardi soir ” l’Esprit déjà te nomme Père- Un jour Seigneur, nous Te verrons”.
    Je viens de voir le programme des obsèques et mon cœur saigne de ne pouvoir pas être présent physiquement à Lomé ce samedi. Mais je serai en forte union de prière avec toute la famille salésienne qui demeure toujours ma famille.
    A tous les salésiens, mes sincères condoléances, mes condoléances à la Maison Don Bosco; mes condoléances à tous les ex-novices de la promotion 92-93.
    Padre moi! a DEU! Et MERCI pour tout!!! REPOSE EN PAIX DANS LA JOIE DE TON MAÎTRE EN COMPAGNIE DU GRAND PERE ET MAÎTRE DES JEUNES: DON BOSCO!
    NENIN Vincent
    Côte d’Ivoire

  2. Hélas ! Quelle douleur remplit mon Cœur fait couler mes larmes!
    Aujourd’hui encore, je manque de mots pour exprimer mon amertume.
    C’est avec le cœur meurtri, la mort dans l’âme, la gorge serrée que j’ai appris l’assassinat du père César Fernandez. Je n’en revenais jusqu’au moment où j’ai vu circuler sur des statuts whatsapp sa photo sur laquelle était griffée R.I.P. (Rest In Peace). Vraiment, nous sommes dans un “Crazy world” où le “Soul taker” n’a pitié de personne. César a été frappé par des “Dracula”, ces obscurantistes aux idées macabres et funestes qui travaillent 25h/24 pour le mal. Père César a décroché le billet pour le paradis aux prix de sa vie.
    Je ne l’ai pas côtoyé comme l’auraient fait les autres. Le seul souvenir que je garde de lui est cette messe de guérison qu’il a célébrée il y a au moins 11 ans à Kagomé. Je me souviens encore et encore de ce jour-là comme si c’était hier. A la fin de la messe, avec un sourire joyeux, le père César nous a distribué les offrandes qu’on lui a faites. Jeune que jetais, j’ai été marqué par ce geste. Et depuis cette messe, je n’ai cessé de méditer sur la symbolique de cet acte.
    César, tu as semé dans le cœur de milliers de jeunes la joie et la joie. Te voilà désormais dans la demeure céleste. Ne nous oublie pas. Prie et intercède pour nous auprès de Dieu, notre père.
    Je ne t’oublierai jamais ! Repose en paix cher père.
    Jules AFANCHAHO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom