Nous vivons depuis le mois de septembre au rythme des reports et des attentes.

Report de la rentrée scolaire, report des élections, report des proclamations et « en attendant » état d’urgence. Cela se traduit pour les jeunes par une période exceptionnelle de congés, deux semaines après le début de l’année scolaire. Dans ce contexte, nous essayons d’évoluer dans la mise en marche de nos projets éducatifs et pastoraux. La communauté chrétienne adapte ses horaires pour permettre à chacun d’être chez soi avant 18 h, mais les activités pastorales se poursuivent régulièrement : catéchèse, vie des mouvements, répétions de la chorale….

Seulement, le début du programme d’alphabétisation d’adolescents non scolarisés et de réinsertion scolaire d’enfants dans la même situation se voit reporter de semaine en semaine. Par ailleurs, la tension sociale a beaucoup relâché à la faveur de l’état d’urgence et devant les impératifs d’une population qui vit le jour au jour. Nous sommes dans un quartier acquis à la cause du candidat déclaré vainqueur, parsemé de quelques supporteurs du candidat malheureux, aucun incident n’a été signalé. Chez nous, les uns et les autres se côtoient pour puiser de l’eau, s’amuser et participer aux activités que nous parvenons à organiser au Centre des Jeunes. Dans un secteur de notre paroisse, des affrontements entre des jeunes des deux camps ont touché quelques-uns de nos paroissiens. Décrétés pour deux semaines, les congés scolaires sont encore reportés « sine die ».

Des jeunes paroissiens ont donc décidé de proposer des cours de révision pour les élèves en classe d’examen en attendant la reprise. Et au milieu des incertitudes, un bonheur pour toute la Guinée et la communauté catholique en particulier : La promotion au titre de cardinal de leur pasteur aimé Monseigneur Robert Sarah. Cinq de nos paroissiens et le curé, le P. Ciscu, ont participé aux cérémonies à Rome à la charge du gouvernement de transition. Le jour du départ coïncidant avec la déclaration de l’état d’urgence, la délégation est partie avec quelque peu de retard. Heureusement, tous étaient à Rome lors de la cérémonie publique et l’audience générale du Pape Benoît XXVI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom