BIENHEUREUSE LAURA VICUÑA (1891-1904)

Du Chili à l’Argentine

Laure Carmen Vicuña naquit à Santiago du Chili en 1891. Après la mort inopinée du père, la maman se réfugia en Argentine avec ses deux filles. En 1900, Laure fut accueillie au collège des Filles de Marie Auxiliatrice. L`année suivante, elle fit sa première communion; à cette occasion, comme Dominique Savio, elle prit la résolution d`aimer Dieu de toute son âme, de se mortifier et de mourir plutôt que de pécher, de faire connaître Jésus et d`en réparer les offenses.

Prière pour la mère

Après s`être rendue compte que sa mère vivait en concubinage, elle s`offrit au Seigneur pour sa conversion. Elle endurcit ses mortifications et, avec l`accord de son confesseur, elle fit le voeu de suivre les conseils évangéliques. Epuisée par les mortifications et la maladie, lors de sa dernière nuit, elle confia: « Maman, je meurs! Je l`ai demandé à Jésus depuis longtemps, en lui offrant ma vie pour toi, pour obtenir que tu reviennes à Dieu… Maman, me feras-tu avant que je meure la joie de te convertir? » C`est dans cette joie qu`elle mourut le soir du 22 janvier 1904.

Sa dépouille repose dans la chapelle des FMA

Sa dépouille repose dans la chapelle des Filles de Marie Auxiliatrice à Bahía Blanca (Argentine). Laure fut comme un poème de pureté, d`amour filial et de sacrifice. Elle a été béatifiée par Jean-Paul II le 3 septembre 1988, sur la Colline des béatitudes des jeunes, près de Castelnuovo Don Bosco (Asti).

VICUNA

Source: www.sdb.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom