BIENHEUREUX LOUIS VARIARA (1875-1923)

Louis connut Don Bosco suffisamment…

Louis Variara est né en Viarigi dans la province d’Asti le 15 Janvier 1875 dans une famille profondément chrétienne. Son père Pietro avait entendu parler de Don Bosco en 1856, quand il était venu au village pour prêcher. Il a décidé d’amener Louis au Valdocco pour y poursuivre ses études. Le Saint mourra quatre mois plus tard. Mais ce que Louis connu de lui était suffisant pour avoir de répercussion sur lui et sur toute sa vie. Quand il finit ses études secondaires, il demanda de devenir salésien. Il est entré au noviciat le 17 août 1891

Le Salésien

Variara fit ses études de philosophie à Valsalice, où il connu Andrew Beltrami. Il a été impressionné par la joie avec laquelle Beltrami a vécu les souffrances de sa maladie. En 1894, le P. Unia, le célèbre missionnaire pour les lépreux à Agua de Dios, était à Valsalice pour choisir un religieux qui s’occupera des jeunes lépreux

Le missionnaire – Agua de Dios

Fixant son regard sur Variara, parmi les 188 autres qui avaient la même intention, il dit: “Celui-ci est à moi”. Louis arriva à Agua de Dios, le 6 août 1894. La mission comptait 2000 personnes dont 800 étaient lépreux.

Prêtre parmi les lépreux

Dès son arrivée, il est devenu la vie et l’âme de tous ceux qui y vivaient, surtout les enfants. Il organisa un groupe, et éclaira la vie des gens avec une festivité inattendue. En 1895, le père Unia est décédé et Louis resta seul avec le P. Crippa. En 1898 il fut ordonné prêtre. Il est devenu un excellent directeur spirituel.

Les débuts d’un Institut religieux

En 1905, il a terminé la construction de la maison d’accueil « Fr Unia kindergaden », un lieu qui pourrait accueillir jusqu’à 150 orphelins et lépreux, et s’assura qu’ils puissent apprendre quelque chose avec laquelle ils allaient gagner leur vie et de les aider à l’avenir à s’intégrer dans la société. À Agua de Dios, Les Sœurs de la Providence avaient créé l’Association des Filles de Marie, un groupe de près de 200 jeunes filles. Il était leur confesseur. Il a identifié certaines dans le groupe qui ont été appelés à la vie religieuse.

Filles des Sacrés-Cœurs

Un projet courageux est né – quelque chose d’unique dans l’Eglise -un institut qui serait autorisé à prendre ses membres parmi ceux qui avaient la lèpre. Inspiré par la spiritualité du P. Beltrami, il a développé le charisme salésien de sacrifice et a fondé la Congrégation des Filles des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie “, qui compte aujourd’hui 600 religieuses.

Un homme de l’obéissance complète

A l’époque de cette fondation, il a beaucoup souffert par le manque de compréhension des personnes et de certains supérieurs qui ont pensé que à maintes reprises il devrait être retiré de Agua de Dios. À l’instar de Don Bosco, il a été exemplaire dans l’obéissance. Même face à la calomnie, il n’a rien dit. Il était crédible parce qu’il était obéissant. De Turin, Don Rua l’encouragea.

Décès – loin de Agua de Dios, mais proche de Dieu

Il est mort loin de ses bien-aimées lépreux, comme cela lui était demandé par obéissance. Maintenant, il se repose à Agua de Dios, dans la chapelle où sont ses sœurs.

Vénérable: le 2 avril 1993

Béatifié: le 14 avril 2002 par Jean-Paul II

Source : www.sdb.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom