image vide

Méditation du Dimanche des Rameaux,

Lors des compétitions de courses d’endurance, les coureurs ont l’habitude au dernier tour d’engager un sprint pour atteindre leur objectif : gagner la course, battre l’adversaire. Nous engageons le dernier virage de notre marche de carême, nous entrons dans la semaine qui est au cœur de toutes les semaines liturgiques, la semaine sainte. Semaine dans laquelle nous vivrons le Mystère de notre foi et de notre salut. Et la porte d’entrée dans cette semaine est ce Dimanche des rameaux où nous célébrons l’entrée glorieuse et triomphale de Jésus dans la cité sainte, Jérusalem. Jésus décide de rentrer de façon très solennelle dans ville sainte de Jérusalem où il sait que son sort sera décidé et définitivement scellé. Il entre comme un roi, accueilli par les acclamations, les drapeaux et les chants de joie,  monté sur un âne. C’est le sens de notre fête d’aujourd’hui : nous accueillons Jésus notre Roi avec des chants de joie, « Hosanna au fils de David, béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! ». Nous lui souhaitons la bienvenue et reconnaissons qu’il est celui qu’on attendait, celui qui vient combler nos soifs et nos attentes, celui qui nous apporte le salut. L’évangéliste Matthieu nous fait remarquer que cette façon d’entrer de Jésus accomplit la prophétie de Za9, 9 : « Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, humble, monté sur une ânesse et un petit âne… » Jésus est bien le Messie tant attendu. Mais contrairement aux autres rois, il vient de façon très sobre…

Notre célébration en ce jour contraste entre ce chemin de gloire où Jésus est accueilli dans la ville, comme celui qui vient au nom du Seigneur, et le chemin du calvaire (de croix) où il est renié, banni de la ville, maudit, traité comme persona non gratta. En effet, l’Evangile de la Messe relate la Passion et la Mort de notre Seigneur, sans même la note finale joyeuse de sa Résurrection. Qu’est-ce à dire ? C’est là la grande révélation de ce dimanche. En effet, depuis le premier dimanche de carême, nous sommes en train de découvrir les visages de Jésus : notre modèle pour entrer dans le combat de Dieu, le Fils bien-aimé que nous devons écouter, l’Eau Vive, la Lumière, Celui qui redonne la vie. Aujourd’hui son identité est totalement découverte : Jésus est le Messie, le Juste, le Roi des Juifs, le Fils de Dieu, tous ces titres que nous trouvons dans le récit de la Passion et donnés par des païens à Jésus.  Mais Il est Le Messie souffrant, l’Agneau qu’on mène à l’abattoir sans qu’il ne rechigne, Il est le Serviteur obéissant, le nouvel Adam  qui nous montre l’Amour de Dieu et nous rachète en son nom. Il est le Serviteur souffrant. Son trône d’où il régnera est le bois de la Croix.

De cet enseignement, les leçons sont certainement nombreuses. Cependant, retenons qu’en tant que chrétien, nous devons imiter notre Maître qui s’abaisse (kénose), qui se met au service de ses frères en faisant fi de ses titres, alors que notre fierté réside parfois dans nos titres ronflants : Directeur de ceci, chef de cela. Jésus nous invite à désirer la gloire du service et de l’humilité. Cette semaine sainte dans laquelle nous entrons n’est pas une semaine de tristesse ou de torture de notre être, mais une semaine d’abaissement, une semaine de service et d’accueil de notre Roi. Débarrassons donc nos cœurs de ses lourdeurs d’orgueil, d’ambitions démesurées, de trahison, de peur, afin d’être légers pour le dernier sprint du carême. Rendons notre visage dur contre nos péchés et faisons route avec le Christ sur le chemin du Calvaire, pour les clouer à la Croix, pour mourir en tout ce qui ne chante pas Hosanna. Et nous ressusciterons avec lui pour une vie nouvelle, et nous entrerons avec Lui dans la Jérusalem céleste.

 

D. SILUÉ Évariste

D. SILUÉ Évariste

 

PARTAGER
Article précédent
Article suivant
I am a web developer who is working as a freelancer. I am living in Saigon, a crowded city of Vietnam. I am promoting for http://sneeit.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom