L’ARRIVÉE DE L’URNE DE DON BOSCO À KARA

Kara – Togo,  dimanche 05 février 2012

(Reportage : Eric Vassi, sdb)

 Depuis plus de deux mois, la Famille Salésienne de Kara s’organisait pour accueillir dans l’allégresse les reliques de son père Don Bosco, fondateur de la congrégation salésienne. Ainsi dans ce cadre, les communautés salésiennes de Kara ont-elles procédé à des projections de film sur Don Bosco dans les différentes paroisses du doyenné de Kara, organisé un concours de chants des chorales au Foyer Jean XXIII, une marathon où ont participé plus de 1.500 enfants,  sans oublier l’entretien de la paroisse Saint Jean Bosco de Kara-Sud et la formation des membres des différentes commissions créées à cet effet.

Le dimanche 5 février 2012, jour de l’arrivée de l’urne à Kara, en provenance du diocèse de Dapaong, le directeur de la communauté salésienne de Kara – le Père José Luís de la Fuente – est allé à la rencontre de l’urne à Niamtougou, une ville située 30 km au nord de Kara, accompagné d’une sécurité policière. Le cortège venant de Cinkassé est arrivé à 15h 42 à Niamtougou.

L’urne est arrivée au Palais de Congrès à Kara à 16h 10, où attendait une foule immense d’environ 7000 personnes composées de jeunes, religieux et religieuses, les grands séminaristes du philosophat de Tchitchao et nombreux fidèles catholiques, au-devant desquelles se trouvaient les autorités administratives et politiques de Kara. La réception a été extraordinaire, avec une joie contagieuse !

Après l’arrivée de l’urne, sous une haute sécurité policière et de la gendarmerie, il y a eu une grande procession du Palais de Congrès à la Cathédrale Saint Pierre et Paul de Kara, soit sur une distance de 400 mètres environ. La sécurité de l’urne était renforcée par un groupe des jeunes de la paroisse Saint Jean Bosco, formé à cet effet. L’animation de la procession était assurée par le groupe musical et la fanfare Don Bosco, puis la danse « So » (richesse culturelle du pays Kabyè).

A la cathédrale de Kara, l’urne contenant les reliques de Don Bosco a été accueillie par l’ordinaire du lieu : Monseigneur Jacques Danka Longa, en présence de plusieurs prêtres.  L’hymne de l’urne de Don Bosco fut chanté avant l’encensement et la prière d’ouverture de la vénération. L’urne fut placée devant l’autel à la cathédrale. Le vicaire épiscopal le Père Innocent Pahizi a souhaité la bienvenue à l’évêque et au provincial des salésiens de l’AFO, avant de louer les œuvres de Don Bosco qui lui ont valu sa sainteté. Il a eu des mots d’appréciation à l’endroit des activités humanitaires et religieuses que mènent les salésiens et les salésiennes de Kara pour aider les jeunes, surtout les défavorisés, à retrouver un sens à leur vie. Pour terminer son mot d’ouverture, il a fait un distinguo entre adorer et vénérer : Dieu seul est digne d’être adoré ; mais la vénération est un respect et une reconnaissance du témoignage qu’un saint à donné de la suivi du Christ. Sur la relique de Don Bosco, il a précisé : « l’urne de Don Bosco contient l’os de sa main droite, qu’il utilisait pour bénir ».

L’homélie après l’Évangile fut faite par le provincial des salésiens de l’AFO. Dans son homélie, il a remercié le Saint Siège qui a accepté que les reliques de Don Bosco parcourent le monde à l’occasion de son bicentenaire de naissance. Il a dit qu’il espère que le passage de Saint Jean Bosco apporte une vraie conversion pour une vie nouvelle au sein de l’Église de Kara et du Togo.

Cette célébration s’est achevée par la vénération des reliques de Don Bosco par l’évêque, le provincial, les prêtres présents à la célébration, les autorités politiques de Kara, les religieux et les religieuses pour se terminer avec les grands séminaristes du Philosophat de Tchitchao. Tous les chrétiens auront la possibilité de faire la vénération à la paroisse Saint Jean Bosco en fonction du programme établi. La vénération fini le clergé est allé s’habiller pour la grande célébration Eucharistique présidé par Monseigneur Jacques Longa vers 18h25.

Dans son homélie, Monseigneur Jacques après avoir fait la biographie de Saint Jean Bosco, a rappelé aux jeunes qu’ils ne doivent seulement se contenter d’admirer les biens que font les salésiens. Mais ils ont l’impérieuse obligation de voir ce qu’ils font pour que les générations à venir puissent bien parler d’eux ; c’est à chacun à faire le bien qui pourra le conduire au ciel car « les saints ne meurent pas » disait-il.

Après la bénédiction solennelle, les chrétiens ont accompagné l’urne en procession de la cathédrale Saints Pierre et Paul de Kara à la paroisse Saint Jean Bosco de Kara, soit sur une distance de  3,5 km environ. Les jeunes ont dansé au rythme de fanfare et des tambours. La joie était indescriptible !

A la paroisse qui porte le nom du saint, le curé de la paroisse, le Père Raphaël Sabe, après avoir remercié l’assistance, a souhaité la bienvenue à Don Bosco, et a présenté l’ordre de passage pour la vénération et les prières: les paroisses du doyenné de Kara, les mouvements, les différentes CCB et les associations de la paroisse saint Jean Bosco. La vénération a débuté vers 22h30 avec les enfants qui étaient présents. Ainsi tour à tour, les paroisses : Sainte Famille de Dongoyo, Saint Jean Marie Vianney de Tchintchinda, Christ Sauveur de Tomdè et Saints Pierre et Paul sont allées prier autour de l’urne et vénérer la relique de Don Bosco. A 5h15 c’était le tour des salésiens et salésiennes seuls autour de leur père Don Bosco. Cette prière s’est achevée par le renouvellement de la profession des salésiens et salésiennes.  Les prières et les vénérations se sont achevées par les laudes avec tous les religieux et religieuses, puis les prêtres de la ville de Kara, dirigées par la communauté du noviciat des sœurs PSP de Kara.  Rappelons que l’évêque émérite de Kara, Monseigneur Ignace Sambar Talakena, a passé une heure de vénération la nuit, malgré son état de santé !

La messe d’au revoir présidée par le provincial a commencé à 6h30. Cette messe a vu la participation de tous les élèves et apprenants des deux communautés salésiennes de Kara. On notait la présence des autorités civiles, politiques et militaires de Kara. La grande église était pleine à craquer.

Le provincial dans son homélie a invité les jeunes à tendre toujours vers l’excellence pour la gloire de Dieu et le salut des hommes. Il a exhorté les chrétiens à faire toujours le bien comme Don Bosco, en apportant la joie aux autres car le pouvoir, les honneurs, les richesses disparaitront mais le bien demeure pour l’éternité. C’est en ce sens qu’il a invité les jeunes à pérenniser leurs actions comme Don Bosco en faisant toujours et partout la volonté de Dieu. Pour marquer le passage de Don Bosco à Kara, à la fin de l’Eucharistie, le provincial a béni une nouvelle statue de St. Jean Bosco.

Le provincial, avant la bénédiction solennelle a laissé un message à l’endroit de la jeunesse de la part de Don Bosco qui les invite à devenir salésiens. Il les a invité à ne pas avoir peur de faire un choix pour l’avenir… que chacun s’interroge: « Qu’est-ce que Don Bosco me demande de faire pour la gloire de Dieu et le salut des hommes ? ». Le père Raphaël après avoir remercié tous ceux qui ont collaboré à la réussite de cet événement, a invité les autorités qui n’avaient pas encore vénérés les reliques à le faire.

La célébration s’est achevée par la bénédiction solennelle. Après une brève escale au Centre Don Bosco de Kara, le cortège transportant l’urne de Don Bosco est parti vers le Bénin à 9h00 sous haute sécurité policière avec le directeur de la communauté salésienne de Kara.

PARTAGER
Article précédentDon Bosco à Cinkassé
Article suivantDon Bosco à Parakou

1 COMMENTAIRE

  1. Soy el párroco de Montaverner, Alfarrasí y Benissuera (Diócesis de Valencia, España). En los últimos años hemos acogido a Monseñor Jacques y al Padre Rafael Sabe en nuestros pueblos. Es para mí una gran alegría saber de la visita de Don Bosco a una tierra donde si el Buen Dios lo permite espero visitar. Gracias a los salesianos por ser como sois y por haber acogido a Cecilio, educador Junior de Montaverner, de tal forma que os recuerda siempre. Ojalá nos veamos pronto y así se lo pido a Don Bosco.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom