Ebola copia
Les trois communautés salésiennes de la Guinée (Siguiri, Kankan, Conakry) sont toujours préoccupées et inquiètes par l’avancée de l’épidémie hémorragique à virus Ebola dans le Pays.
En ce moment même, il y a une recrudescence de l’épidémie dans les zones urbaines et rurales. A Conakry chaque jour il y a plus de cas de malades et de morts de l’Ebola. On voit dans la cour de l’hôpital de Donka, situé au bon milieu de Conakry, des nouvelles tentes qui s’installent chaque jour pour accueillir les malades.
Il faut dire en même temps qu’une bonne partie de la population continue à dire que c’est une question politique ou que c’est un virus amené par les « blancs » ou que le virus n’existe pas et il n’est que pure invention, sorcellerie ou empoisonnement.
Nous profitons de toutes les rencontres avec nos fidèles, les messes dominicales, les messes dans les CCB de chaque quartier, les réunions avec les différents groupes pour parler et sensibiliser sur cette réalité qu’on ne peut pas être niée aujourd’hui.
Actuellement la ville de Conakry et les autres villes de la Guinée tournent au ralenti :
• La rentrée scolaire n’a pas encore commencée. Les plus optimistes pensent que l’ouverture se fera en janvier 2015 ;
• Beaucoup d’entreprises ont donné congé technique à ses ouvriers ;
• Une grande majorité des jeunes ne trouvent pas de travail et le chômage a augmenté ;
• D’une quarantaine de compagnies aériennes qui venaient à Conakry, seulement trois arrivent maintenant ;
• Les Pays de la sous région refusent d’accueillir les guinéens pour le fait d’être guinéens ;
• Il a aussi un problème social qui se pose : les enfants orphelins de l’Ebola ;
• Nous apprenons que même des personnes déclarées guéries d’Ebola sont stigmatisées et renvoyées de leur travail ;
• Depuis un bon moment le gouvernement guinéen est peu crédible vis-à-vis de la population ;
• Le problème de l’insécurité a augmenté dans la ville ;
• Les contrôles dans les frontières avec les autres Pays ne sont pas très rigoureux (la preuve : le cas du jeune guinéen parti pour le Sénégal et le cas de la fillette avec sa grand-mère pour le Mali).
L’archevêque de Conakry, Mgr Vincent Coulibaly avec Caritas Diocésaine ont donnés quelques mesures préventives face à l’épidémie Ebola pouvant être aussi utiles pour les Pays voisins :
• Se laver les mains à l’eau et au savon aux moments clés suivants ; avant de manger, après les toilettes, avant de s’occuper d’un enfant, avant d’entrer à l’église pour éviter toute contamination manu portée ;
• Nettoyer l’environnement de nos ménages et désinfecter régulièrement nos latrines avec de l’eau de javel ;
• S’abstenir de se serrer les mains ;
• Eviter de prendre l’eucharistie par la bouche directement ;
• Laisser les soins aux agents de santé formés ou ceux de la croix rouge de s’occuper du service funèbre.

Caritas Guinée a mis à la disposition des paroisses un lot de savons et de bouteilles de chlore pour aider les plus démunis de nos différentes CCB des quartiers. Jusqu’à présent aucun cas n’a été signalé dans notre paroisse. Les gens vivent cette crise avec sérénité et calme. Les enfants et les jeunes viennent chaque soir jouer dans la cour du Centre Don Bosco ainsi qu’un groupe pour apprendre les danses traditionnelles de la Guinée.
Nous avons organisé une neuvaine à la Miséricorde divine en vue de l’éradication du virus Ebola du 14 au 22 octobre en la fête du Pape St. Jean Paul II, initiateur de cette neuvaine.
Comme l’Eglise a toujours su le faire en se confiant à la miséricorde de Dieu dans le cas d’épidémie ou de crise, redoublons de foi et ferveur en implorant Dieu d’éloigner de nous cette épidémie. A travers les intentions des dizaines de chapelet durant le mois du Rosaire nous nous confions également à la sollicitude maternelle de la Mère du Sauveur.
Bien fraternellement
Emilio HERNANDO

1 COMMENTAIRE

  1. Puisse l’Afrique un jour avoir son destin en ses propres mains, courage à tous les missionnaires et humanitaires présents en Guinée, ” celui qui donne un verre d’eau à un de ces petits ne restera pas sans récompense” Soyez tous bénis pour votre charité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom