Ebola Web
(ANS – Aishman) – La Province salésienne de l’Afrique Occidentale Anglophone a diffusé, récemment, un communiqué dans lequel elle rend publique données et informations sur la diffusion de l’Ebola dans les pays de l’Afrique Occidentale et sur l’engagement des Salésiens pour endiguer la contagion et aider les malades.
Au mois de septembre, les gouvernements de Guinée, Sierra Leone et Liberia ont confirmé un total de 4.269 cas suspects ou confirmés, avec 2.192 cas cliniques signalés et 1.223 décès. Les opérateurs des Médecins Sans Frontières pensent que le nombre de personnes infectées et les morts est 2-4 fois supérieur à celui annoncé.
Les écoles restent fermées et les étudiants restent chez eux à la maison sans activités ; les activités commerciales et les entreprises souffrent et aussi l’unité culturelle et la solidarité sont en baisse, étant donné que parmi les gens serpente la panique de la contagion. L’effort de la reconstruction après des années cruelles de guerre civile est maintenant en danger à cause de l’instabilité politique causée par l’épidémie. Une de préoccupations des Salésiens est de considérer quelles pourraient être les conséquences de l’épidémie.
Les Salésiens , au Liberia, ont été invités à faire partie de la ‘Task Force’ nationale catholique. 50 animateurs du Centre des Jeunes ‘Sean Deveraux’ ont déjà organisé des activités de prévention et de sensibilisation, en parlant sur les places, en organisant de spectacles d’information, distribuant des tracts et aidant les familles pauvres avec des vivres et matériel sanitaire.
Le siège social de l’ONG ‘Don Bosco Youth Network’, au Ghana, est en train d’ouvrir une filiale à Monrovia, où planifier, avec les Salésiens du Liberia, une stratégie pour les interventions d’urgence.
Les Salésiens en Sierra Leone ont presque terminé la création d’un centre d’accueil temporaire pour 60 enfants orphelins à cause de l’épidémie d’Ebola. La régistration des enfants est effectuée à travers le programme ‘ Don Bosco Fambul – Child Line’ en coordination avec le Ministère du ‘Welfare’. Pour la gestion du Centre il y aura un groupe de salésiens, prêtres et stagiaires, avec l’aide de Salésiens Coopérateurs, infirmiers, assistants sociaux, enseignants et jeunes.
Les Salésiens pensent aussi comment rejoindre les 8.000 étudiants qui fréquentent les 9 écoles primaires et les 5 écoles moyennes et secondaires présents au Liberia et en Sierre Leone. Quelques idées intéressantes se sont manifestées, comme par ex. créer une radio communautaire et distribuer des appareils radio solaires aux étudiants pour leur permettre de suivre les leçons.
Pour les étudiants des classes supérieures qui possèdent un téléphone portable, l’usage de WhatsApp et Facebook pourrait être une autre méthode intéressante et nouvelle pour l’apprentissage à distance, rendu nécessaire à cause d’Ebola.
Grâce à Dieu, le Ghana n’a encore enregistré aucun cas d’Ebola. Les Salésiens continuent à informer le Ministère de la Santé de leur propre disponibilité dans la campagne de sensibilisation nationale pour la prévention de l’Ebola, à travers le siège local du DBYN.
w.infoans.org/1.asp?Lingua=4&sez=1&sotsez=13&doc=11319

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom