À Porto-Novo (Bénin)  vit, travaille, éduque, aide, coopère Juan José Gómez; Il est Salésien à Porto-Novo, au Bénin. Il va nous parler de la situation des enfants de là-bas, de savoir comment ils travaillent dans des conditions inhumaines. C’est le père Juan José Gómez qui va nous  parler. C’est un Salésien de Huelva. Aujourd’hui il est à Pampelune; il s’est réuni avec diverses institutions et continue de réclamer de l’aide sans doute pour cette partie du monde qui vit dans des situations beaucoup plus défavorables que nous.

–          Juan José Gómez, comment ça-va ? Soyez la Bienvenue ! Bonsoir!

–          Bonsoir! Je vous remercie de m’avoir invité et me donner l’occasion de parler à tout le peuple de Navarre et présenter une réalité qu’il est parfois lointaine; mais également depuis l’éloignement nous pouvons également aider et nous pouvons tirer des enseignements pour ne pas répéter.

–          Effectivement sa présence ici en Navarre tient à demander aux institutions, les entreprises,  à différents organismes à continuer à aider les  personnes qui souffrent plus dans le monde.

–          Bon, notre obligation d’être ici c’est pour remercier le Gouvernement de Navarre et à de nombreuses institutions que depuis le début du projet de garçons de la rue nous ont appuyé et nous ont aidé. Puis également remercier les Salésiens de Pampelune, qui ont commencé il y a six ans avec un projet de collecte des aliments pour pouvoir donner à manger à environ 240 enfants de rue au Bénin.Juanjo Tv Navarra

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom