Je suis Nigeria Web
La grande vague de manifestants à Paris dimanche dernier était impressionnante et très émouvante, mais pour quoi était-elle ? Nous savons contre quoi elle était : le meurtre de dessinateurs – ou toute autre personne – est une mauvaise chose et ne devrait pas se produire. Mais quel était le message au monde?
La grande vague de manifestants à Paris dimanche dernier était impressionnante et très émouvante, mais pour quoi était-elle ? Nous savons contre quoi elle était : le meurtre de dessinateurs – ou toute autre personne – est une mauvaise chose et ne devrait pas se produire. Mais quel était le message au monde?
Les politiciens vont acclamer cette réponse parce qu’ils peuvent l’utiliser pour introduire de nombreuses nouvelles mesures de sécurité que personne ne mettra en question. Les services de sécurité de la France recevront beaucoup d’argent. Je pense que nous verrons bientôt des vagues d’arrestations de militants musulmans en France. Sur le plan politique, je m’attends à ce que la France se mette à virer à droite et à devenir une société moins tolérante (en particulier des musulmans).
Je ne rejoindrai pas « Je Suis Charlie ». Pourquoi? Parce que bien que je défende leur droit à dessiner et à dire ce qu’ils veulent, ces caricaturistes n’ont pas respecté et ne se sont pas souciés des croyants sincères ordinaires qui ont été profondément touchés par les images déshumanisées violentes des fondateurs des grandes religions du monde. Il ne s’agissait pas seulement des musulmans, mais des chrétiens et des sikhs et des bouddhistes aussi. Certaines de ces images se sont rapprochées du genre de caricatures que les nazis ont dessinées pour représenter les juifs dans les années 1930.
Je ne suis pas un croyant. J’ai été élevé dans la religion catholique et ai travaillé pour l’Eglise catholique de diverses manières pendant 10 ans, mais maintenant, je me décrirais comme un sceptique, un agnostique. En bon libéral, je défends le droit de chacun à écrire, dessiner ou composer ce qu’ils veulent. Laissez le public adulte décider s’il veut le voir ou non. Ils peuvent se moquer des politiciens et du Pape autant qu’ils le désirent.
Mais si les écrivains et dessinateurs utilisent la puissance de leurs stylos pour attaquer et se moquer des croyances sincères des pauvres et des sans-voix de la société qui ne peuvent pas répondre, ce n’est pas un juste milieu, c’est injuste. C’est également provocateur et débouche sur la violence. Ce n’est pas un jugement moral. C’est un fait.
La France a de mauvais antécédents avec le monde arabe. La guerre vicieuse en Algérie dans les années 1950 et 60 et l’assassinat de nombreux Arabes – certaines sources rapportent plus de 200 personnes – à Paris en 1961 n’ont pas été oubliés. Les musulmans se sentent encore victimes de discrimination dans l’emploi et dans les écoles. Les Arabes que j’ai rencontrés – et continue de rencontrer- en France se plaignent que le racisme s’adresse à eux beaucoup plus qu’aux autres Africains. Les Arabes restent à la marge de la société.
Mais il existe une terrible ironie ici. L’islam wahhabite qui a créé un activisme islamiste a ses origines dans un proche allié de l’Occident; l’Arabie Saoudite. Les Saoudiens riches, comme Osama Ben Laden, à partir d’un pays qui s’est enrichi sur notre besoin de leur pétrole pas cher, financent le terrorisme contre nous. Tout comme dans les années 1970 et 80, une grande partie de l’argent de l’IRA provenait l’allié de la Grande-Bretagne, les États-Unis.
La prise d’otage et la fusillade de vendredi dernier et l’effusion de solidarité avec ceux qui ont souffert et du peuple de la France en général était profondément émouvants. Le monde va avoir de la sympathie pour la France. Mais était-ce aussi une marche nationaliste de faire une déclaration au sujet de la force de la France? La France va-t-elle désormais pivoter à droite et utiliser la marche pour créer une société moins ouverte?
Ou alors est-ce que le mouvement « Je Suis Charlie » s’étendra et inclura tous ceux qui souffrent aux mains des extrémistes? Je peux penser à d’autres pays – le Mali, le Kenya et le Nigeria pour ne citer que trois – qui ont souffert beaucoup plus récemment. Dans le nord est du Nigeria selon les estimations, 2000 personnes ont été tuées la semaine dernière seulement par Boko Haram, qui s’inspire de la même philosophie et utilise les mêmes tactiques de terreur. Quelle couverture cela a-t-il eu?
Les éditeurs pourraient faire valoir que Paris est à quelques heures de route et que la France et la Grande-Bretagne sont des alliés étroits avec des intérêts économiques et de sécurité commune. Mais la distance aujourd’hui est moins un problème. Les fanatiques qui ont tué à Paris sont inspirés par et inspirent les fanatiques de la secte Boko Haram. Il ne s’agit pas de griefs locaux. La mort de la distance signifie que nous sommes à proximité; « Chaque homme est un morceau du continent » comme John Donne l’a dit il y a 400 ans, nous sommes tous « impliqué dans l’humanité ». Alors, où est le mouvement Je Suis Nigeria?
Au Royaume-Uni, nous avons récemment vu beaucoup de cérémonies, de livres et de programmes de télévision tous à propos du rôle de la Grande-Bretagne dans la Première Guerre mondiale. Mais je ne vois aucune tentative par le gouvernement ou les médias de marquer le début de la Première Guerre mondiale comme une catastrophe mondiale et de la façon dont le règlement qui a suivi a créé la Seconde Guerre mondiale. Nous marquons encore nos événements historiques comme tribus, pas en tant que membres de la race humaine.
Ce week-end a été témoin d’une expression émotionnelle énorme de solidarité avec les Français. Mais je remarque qu’une immense célébration de la bataille de Waterloo est prévue pour l’année prochaine – une autre grande victoire britannique sur un ennemi maléfique. Contre qui étions-nous alors victorieux? Ah, Euh -Les Français.
Par R. Dowden, Initialement publié sur AfricanArgument, traduit de l’anglais par l’équipe Next-Afrique.
http://www.nextafrique.com/showroom/opinions/4892-je-suis-nigeria

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom