LA COMMUNAUTÉ DE KANKAN

SAINT JEAN BOSCO (1986) 1989

De l’Amérique Latine à l’Afrique …

En 1984, dans le cadre du redressement de la jeunes de Guinée, le gouvernement de deuxième République, présidé par le Général LANSANA Conté demande à l’Eglise sa collaboration. Celui-ci, à son tour, fait appel au Vatican afin de trouver une Congrégation religieuse qui puisse développer des activités particulièrement dans le domaine de l’éducation. Le Pape s’adresse aux salésiens. Le Conseil Général ne voit pas de suit à quelles province s’adresser : L’Europe et l’Asie ont déjà donné beaucoup de salésiens au Projet Afrique Latine où il vient de passer une trentaine d’années. Il envoie le P. Van Looy, chargé des missions : « Va voir les Provinciaux. Prépare une équipe pour la Guinée. »

C’est ainsi qu’en 1985 le P. Luc Van LOOY accompagné par le P. Alfredo BARRAJO (délégué des salésiens du Sénégal). Visite pour la première Conakry. A partir de cette visite, plusieurs rencontres d’étude ont été faites. Le premier objectif était d’intervenir dans un territoire pauvre, où l’Etat et même l’Eglise n’arrivaient pas à répondre aux besoins. C’est pourquoi, les premiers salésiens envisageaient de fonder l’œuvre à partir de l’expérience de l’Oratorio, et la formation professionnelle.

Kankan : le premier témoin

Le 02 novembre 1986, les salésiens arrivent pour la première fois en terre guinéenne. Les premiers salésiens, Francisco VENEGAS, mexicain, et Humberto FONSECA, colombien, originaire de la Province salésienne de Guadalajara (Mexique), sont accueillis par Mgr Robert SARAH (Evêque de Conakry). Ils sont envoyés à Kankan où l’Eglise locale prétend récupérer une ancienne mission et travailler dans la formation des jeunes. Ils furent les premiers salésiens originaires de la Régions salésienne Pacifique-Caraïbe à s’engager pur soutenir l’œuvre salésienne naissante de la Guinée.

Le 22 novembre ils font leur première visite à Kissidougou, ils resteront dans la mission catholique jusqu’en octobre 1987. Date de leur installation à Dabadougou (un village à 7 kms de Kankan ; C’est un village musulman avec une seul famille catholique. Ils commencent leur action pastorale par l’implantation d’un petit centre d’apprentissage.

Entre temps, le 8 décembre 1986 une première visite est faite à st Alexis et le 17 mars 1987 une réunion eut lieu afin de préciser la présence salésienne en Guinée.        Participent à cette réunion les pères Luc Van LOOY, Pascal Chavez (Provincial de Guadalajara-Mexique), Alfonso Diez de Solano, Humberto et Francisco.

Depuis le commencement, les salésiens sont intervenus à la paroisse de Kankan, toujours gérée par le clergé diocésain, afin de s’occuper de la pastorale des jeunes. L’aumônerie du mouvement Scouts, la JOC, le CVAV et la Chorale leur ont été confiés.

A la fin de l’année scolaire 2000-2001 la communauté et le Centre Professionnel ont été transférés à Kankan, dans le quartier Missira, où les salésiens entreprennent les activités du Centre des Jeunes de l’Oratorio et du Centre Professionnel St Jean Bosco.

Il faut noter que le seul salésien de la Guinée, le Coadjuteur Jean Mansaré, est le fruit de cette présence de Kankan.

Related posts

Laisser un commentaire