Le pèlerinage annuel de Gbodjomé  a replongé les jeunes dans une ambiance de prière sans précédent. Pour certains de ces jeunes, vivre sans prier, c’est vivre sans boussole car c’est interrompre sa relation avec Dieu.

Aidons les jeunes à maintenir leur relation avec Dieu en vivant ce que nous leur proposons. Car, les jeunes nous regardent, et nous savons que les attitudes interpellent plus que nous ne pensons.

Que Dieu nous aide!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom