LANCEMENT DU LABORATOIRE DE RECHERCHE

A la UNE - Lancement du laboratoire de recherche copie

Le parcours des arènes de réflexion renvoie à l’idée qu’il n’y a pas d’enseignement supérieur sans la recherche. Autrement dit, c’est le déploiement d’énergie dans le domaine de la recherche qui confère un fond ou mieux un contenu nutritif aux études supérieures. Il est à noter que les résultats de ces recherches contribuent entre autres aussi au développement du pays. En effet, le carquois qui retient les flèches de cette activité fondamentale de l’enseignement supérieur, c’est ce que l’on nomme « laboratoire de recherche ». C’est elle qui, non seulement occasionne les recherches, mais pérennise le savoir doit-on dire de l’orthodoxie universitaire.

Les institutions qui offrent une formation supérieure se dotent cette structure pour parfaire leurs offres. Dans ce sens, l’Institut de Philosophie et de Sciences Humaines (ISPSH) Don Bosco a œuvré pour la création d’un laboratoire de recherche. En prélude de l’ouverture officielle de ce laboratoire, une conférence thématique fut organisée le 13 avril 2016 sous le thème Marginalité et crises dans les sociétés contemporaines. Le lancement des activités de ce laboratoire s’est tenu ce mercredi 05 avril 2017. Ce fut par une conférence débat autour du thème Conditions socioculturelles et philosophiques de l’émergence, que cette ouverture fut effective.

En effet, réunis autour de la problématique ci-dessus, plusieurs interventions ont nourri l’assemblée présente, constituée d’étudiants, enseignants… À 14h40, le directeur dudit institut, OTEKPO Dieudonné induisit la cérémonie avec quelques mots de bienvenue avant de laisser la parole au Prof. GBIKPI qui coordonnera les activités de ce laboratoire. Place fut faite ensuite au modérateur Prof. GOEH AKUE Adovi, pour mobiliser l’attention de l’assemblée vers le premier conférencier le Dr. DEH Comlan Prosper.

Celui-ci est intervenu sur les conditions socioculturelles et philosophiques de l’émergence. Après un diagnostic de la situation au Togo, faisant ressortir plusieurs facteurs (ethniques, religieux, etc.) liés à cette émergence, il proposa quelques pistes de sortie de crise, entre autres la nécessité de réécrire l’histoire, réévaluer notre rôle, repenser le profil de l’Afrique et du Togo, promouvoir les valeurs, inventer les mythes à partir de notre vécu historique et les promouvoir. Une brève transition du modérateur permit au second conférencier Dr. AMUZOU-GLIKPA Amevo d’instruire l’auditoire sur la question: quelle éducation pour quelle émergence au Togo ? Ayant défini l’éducation comme l’influence des adultes sur les plus jeunes dans le but de les socialiser, il l’établit comme facteur de la production d’un nouvel ordre social.

Ainsi, avec un bref détour en Occident, il présenta trois facteurs qui ont contribué à son émergence : pression de l’égalitarisme social (satisfaction des besoins fondamentaux de tous), volonté d’une augmentation sans cesse de la capacité de production, une meilleure maitrise de la technologie pour accroitre la production. Reconnaissant que l’éducation ne peut être un facteur d’émergence que lorsqu’elle est réfléchie et organisée, M. AMUZOU-GLIKPA présente le cas du Togo avec un pincement au cœur et appel à une éducation à la mentalité du citoyen équilibré culturellement, religieusement, écologiquement, technologiquement avec une mentalité d’émergence capable d’agir sur son milieu pour le transformer.

Après ce partage heuristique, le débat permit aux uns et aux autres d’élargir les champs de réflexion. Même si ce débat ne donnait pas impression de s’épuiser, l’on était obligé d’arrêter ce festin scientifique aux environs de 17h 30. Ainsi donc, avec cette belle soirée, le laboratoire de recherche est officiellement ouvert à l’ISPSH Don Bosco. Puisse les travaux de ce laboratoire contribuer à l’épanouissement de l’humanité.

 

 

Related posts

Laisser un commentaire