JUBILE DUEKOUE

Après la célébration du bicentenaire de la naissance de Don Bosco, toutes les forces de la communauté chrétienne de la Paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de DUÉKOUÉ, se sont concentrées sur la préparation des 75 ans de vie de la paroisse. Le jour de commémoration est fixé pour le dimanche 4 octobre. Pour cet article du mois d’octobre, nous allons nous centrer sur cet événement. Cela ne veut pas dire que le lendemain de la fête l’œuvre ne s’est pas mise au pas de la nouvelle année pastorale dans tous les secteurs, nous en parlerons le mois prochain.

Pour l’événement, la Mission Catholique de Duékoué, a fait peau neuve. Des travaux d’aménagement, d’entretien et d’embellissement qui ont commencé depuis longtemps se présentent au grand jour. Vous ne saurez trouver un espace plus accueillant, ordonné et propre comme la Mission Catholique. La façade sur la route vers Guiglo est comme un dépliant présentant l’esprit de la communauté paroissiale fidèle à ses origines et son patronage, fidèle à l’esprit salésien.

Le jeudi précédent, la fête sont arrivées de toute la Côte d’Ivoire de nombreuses délégations. Les plus fortes délégations sont celles venues des villages et campements qui dépendent de notre paroisse. Tout était prêt pour accueillir ces centaines de personnes venues vivre avec nous l’évènement jubilaire. Les familles de la paroisse se sont mobilisées pour accueillir les hôtes, qui se sont tous bien installés et qui ont pu refaire leurs forces.

Le jeudi avant la fête commencent à arriver à la mission des délégations de toute la Côte d’Ivoire, les plus nombreux les chrétiens et chrétiennes des communautés installés dans des villages et campements confiés à la paroisse. Et tout est prêt pour accueillir ces centaines de personnes venues vivre avec nous cet évènement. Aussi dans les quartiers de Duékoué des familles accueillent des hôtes venus pour le jubilé. Tous trouvent où s’installer et de quoi refaire leurs forces et commencer la fête. Ce jeudi où l’Église Universelle commémore notre Sainte Patronne. Aussi bien le matin que le soir, les fidèles sont venus nombreux à la messe qui clôture la neuvaine à l’honneur de la Petite Thérèse où beaucoup se sont approchés du sacrement de la réconciliation en ouvrant leurs cœurs et leurs consciences à la Grâce de ce Jubilée.

Le vendredi, la fête peut continuer. Le soir, des chorales de notre paroisse, une chorale venue de Daloa et une autre d’Abidjan ont animé une soirée joyeuse disposant les cœurs à l’action de grâce. Le samedi, la fête se fait sentir dans la ville avec le cross matinal dans toutes les catégories. Même des mamans y participent, c’était impressionnant de voir les mamans dans leur tenue ordinaire de ménage faire le cross. Le CPAR a accueilli un mini tournoi de foot et dans les rues de la ville une procession de fanfare et un groupe d’animation. La soirée sur la place publique, un concert géant animé avec les rythmes que les ivoiriens savent si bien danser.

Dimanche 4 octobre, la cour de l’église, le Centre Culturel Don Bosco sont bondés de monde, trois écrans géants assurent la transmission de la messe, car à l’intérieur de l’église il y a des places seulement pour les délégations, les chorales et les principaux animateurs de la vie pastorale. Les fidèles ne sont pas moins de 4.000 personnes, sans compter les femmes et les enfants qui suivent la messe en audio tout en surveillant les fourneaux.

Des nouveaux revêtements liturgiques ont été confectionnés pour l’occasion. Les portes de l’église sont ouvertes laissant contempler le résultat du travail qui durant jours et nuits a occupé menuisiers, peintres et artistes pour la restauration des tableaux bibliques des murs achevés il y a plus de 20 par le Père Toni PARDO.

 

JUBILE DUEKOUE 1

La messe est présidée par Mgr. Antoine KONÉ évêque d’Odienné. L’évêque de Man, Mgr. Gaspar BEBY fait l’homélie faisant comprendre à la lumière de l’Évangile le besoin d’altérité source de richesse. Pour le prédicateur, la richesse humaine provient de sa diversité, diversité de nos talents, de nos cultures, de nos origines, etc., voilà pourquoi nous avons l’impérieuse nécessité du respect et du dialogue avec l’autre.

Après la messe, tout est organisé et prêt pour que personne, même dans les quartiers de la ville, ne reste sans goûter au banquet de la fête.

Le jubilée des 75 ans de la paroisse Saint Thérèse de l’Enfant Jésus a été un point d’arrivée : une expression de la richesse et de la fécondité de l’Évangélisation ; un temps de repos : autour de Jésus qui jubile des merveilles accomplies ; un point de départ : car la meilleure réponse à tant de grâces est l’engagement de poursuivre en disciples-missionnaires l’œuvre du Règne de Dieu.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom