2013-09-28 Radio Vatican

Le Diable essaye de provoquer une guerre interne au Vatican, une sorte de guerre civile et spirituelle. C’est ce que pense le pape François. Il l’a affirmé samedi matin devant les gendarmes du Vatican. Le Souverain Pontife célébrait une messe à leur intention, dans les jardins du Vatican à la veille de la fête liturgique du saint patron de la Gendarmerie, l’Archange Michel. Cette guerre on ne la combat pas avec les armes que nous connaissons, mais avec les langues.
Le pape François a lancé un appel pressant à ne pas dire du mal les uns des autres, à ne pas tendre l’oreille aux médisances. Il a exhorté les gendarmes à intervenir s’ils entendent des commérages. Il faut – a-t-il dit – leur dire d’arrêter et leur demander de sortir de l’enceinte du Vatican. Car c’est par les bavardages que le mal s’infiltre pour répandre son venin et détruire l’unité. Il faut défendre le Vatican contre la zizanie, cette contagion contre laquelle personne n’est immunisé. C’est donc contre un adversaire plus sournois qu’il invite les gendarmes du Vatican à agir. (Lire la suite)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom