Pape à Turin - Messe
“Ils parlent peu mais ils savent ce qu’ils disent”: le pape François retrouve ses racines piémontaises, ce dimanche 21 juin, à Turin, une terre dont il se dit le “petit-fils”.

Il cite dans son homélie – en italien – une poésie de Nino Costa (1886-1945) que sa grand-mère “Nonna Rosa” lui a enseignée en dialecte piémontais. Un poète “nostro” – “nôtre” – dit le pape.

La poésie décrit le caractère piémontais: le pape révèle peut-être ici quelques traits de son caractère!

“Droits et sincères, ils apparaissent tels qu’ils sont: têtes carrées, poignet ferme et foie sain, ils parlent peu mais ils savent ce qu’ils disent, même s’ils marchent tranquillement, ils vont loin. Gens qui n’épargnent ni temps ni sueur – notre race libre et têtue -. Tout le monde sait qui ils sont et, quand ils passent… tout le monde les regarde.”

Il la conserve dans son bréviaire en même temps que la lettre que sa grand-mère lui a écrite à l’occasion de son ordination sacerdotale.

Le pape rencontrera demain après-midi les membres des familles Bergoglio et Vassallo avec lesquels il a conservé des liens, notamment par téléphone.

Et devant l’église Sainte-Thérèse d’Avila de Turin, une affiche indique que c’est là que le papa du pape François a été baptisé et que ses grands-parents se sont mariés.

http://www.zenit.org/fr/articles/le-pape-francois-retrouve-ses-racines-piemontaises

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom