L’ÉCONOME PROVINCIAL

cordero-hernan-econome-copie

De nationalité équatorienne, frère Hernán CORDERO est  né le 1er juillet 1966 à Cuenca, une ville située à 2.800 m de hauteur sur les montagnes. Très tôt, il a fréquenté l’école primaire du milieu. Compte tenu de ses résultats satisfaisants en fin de cycle, il a été envoyé au collège technique dirigé alors par les salésiens. Après le collège, il continua son parcours en entrant au lycée et finit par avoir son BT en mécanique industrielle. Juste après cette étape, il suivit d’autres formations complémentaires en vue de développer des compétences professionnelles comme la plomberie, les soudures spéciales…Après un temps de recherche, il parviendra aussi à obtenir plus tard un master en Anthropologie à l’Université Polytechnique Salésienne (UPS). Il participa chez lui  à l’animation de l’oratoire et du  groupe scout. L’une de ses expériences  de groupe qui l’a profondément marqué est celle vécue dans un foyer des enfants de la rue. C’est d’ailleurs cette dernière qui l’amènera à demander dans le contexte salésien une expérience de volontariat. Il sera envoyé en Guinée  où il mûrit sa décision de devenir religieux salésien. Il faut donc rappeler que l’idée de devenir religieux a germé depuis avec ces expériences d’animation.

Il rentrera au noviciat Don Rinaldi de Gbodjome et fera sa première profession en 1995.Il embrassa l’étape du postnoviciat à la Maison Don Bosco avec les études  qu’il  finira plus tard en équateur. Il passa au stage pratique en 1998 à Kankan en Guinée et continua dans la même communauté jusqu’en 2000. Après la profession perpétuelle en la même année, il retourne pour travailler au Centre de Formation Professionnelle Don Bosco où il fut chef d’atelier jusqu’en 2004. La nouvelle affectation le dirigea vers  Bobo-Dioulasso, où il prit la direction du Centre de Formation Professionnelle. En juillet 2007, le provincial lui confia la direction d’ADAFO et en juillet 2008, il fut nommé économe provincial, fonction qu’il occupa jusqu’aujourd’hui.

Related posts

Laisser un commentaire