Bien qu’il soit difficile de définir simplement l’estime de soi, il est admis actuellement qu’elle comprend deux aspects complémentaires: d’une part, la perception d’une compétence personnelle, d’autre part, la conviction intime d’avoir de la valeur en tant que personne.

En d’autres termes, nous pourrions aussi dire que l’estime de soi parle de l’être et de l’agir. L’estime de soi reflète le jugement que nous portons sur notre capacité de faire face aux défis de la vie, de comprendre et de maîtriser les problèmes ainsi que sur le fait d’accepter pour nousmêmes le droit au bonheur, à la joie, à l’affirmation de notre existence et de notre importance en tant qu’être humain unique et irremplaçable. Lorsque nous atteignons l’âge adulte, l’estime de soi est une expérience qui prend sa source dans la partie la plus profonde de nous-mêmes. Elle repose sur ce que nous pensons à propos de nous-mêmes, sur la manière dont nous nous voyons, sur ce que nous ressentons par rapport à la personne que nous sommes.

Lorsqu’une personne a une authentique haute estime d’elle-même, elle cesse d’être constamment en compétition avec les autres, elle ne se compare plus aux autres. Elle est en paix et en harmonie avec elle-même. Elle est prête à répondre d’une manière positive aux défis de la vie. Elle ne se surévalue pas non plus ; elle est consciente de ses limites, lucide concernant ses capacités, elle accepte les critiques qui peuvent lui être utiles.

P. José Manuel Nogueroles, sdb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom