IMG_1922 (64)

La cérémonie de d’ouverture du congrès a eu six moments essentiels :

  1. Les  sœurs Justine SAKPONOU fma et  Françoise DUSABEMARIYA, nous ont introduit dans la prière, pour confier à Dieu le début du congrès.

Prière

  1. Le Père Adolphe AKPOUE, sdb au nom de l’organisation nous a présenté le congrès et a précisé l’objectif du congrès : qui est de découvrir l’apport de saint Jean Bosco à l’éducation des jeunes en Afrique de l’Ouest. Il reconnaît et nous souligne que la richesse d’un peuple vient des femmes et des hommes qui constituent ce peuple. D’où la nécessité de former l’humain.

Adophe

La représentante des jeunes, mademoiselle Evelyne ADOUN  , élève à l’école des sœurs salésiennes de Cotonou, nous rappelle que les jeunes sont embourbés dans un univers sombre et sans issue. Et c’est dans cet univers sombre qu’a jailli une lueur et que s’ouvrent une fenêtre et une porte, en l’occurrence une main tendue, un cœur de père, celui de Don Bosco, pour une vie nouvelle. Elle invite les fils et filles de dAdoun Evelyneon Bosco à être des personnes qui apportent aux jeunes le Christ et sa Bonne Nouvelle. Enfin, elle encourage les filles et fils de Don Bosco à ne pas avoir peur d’affirmer ce qu’ils sont et doivent être : des saints.

 

 

 

 

représentant du ministreMonsieur Rogatien TOSSOU Directeur Adjoint du Ministère de l’Enseignement Secondaire, de la Formation du Technique et Professionnelle, de l’Insertion des Jeunes, représentant le ministre empêché, le meilleur investissement est celui qui est fait sur l’homme et surtout sur l’éducation des jeunes. Il encourage et remercie les salésiens pour le travail fait. Il les invite à renforcer leur engagement pour mieux prendre soin de l’éducation des jeunes surtout des plus abandonnés et les plus pauvres. Il rassure les salésiens qu’ils peuvent compter sur la collaboration de son ministère.

 

L’ Abbé Philippe KINKPON, vicaire général de l’archidiocèse de Cotonou, représentant Mgr Antoine GANYE empêché, stipule qu’une nation privée de sa jeunesse est vouée à la perdition. La jeunesse est l’âge des grands projets, de l’aventure, des risques, l’âge des promesses. Les jeunes sont la peAbbé Philliprle de la société. Ainsi, la couche juvénile est importante pour une société. C’est pourquoi l’Église apprécie et encourage le charisme de Don Bosco, qui est un homme de conviction, malgré les critiques qu’il a subi,  il est sorti pour conquérir les jeunes là où ils étaient.  Pour les jeunes, il a appris plusieurs métiers (30 selon l’abbé KINKPON). Il remercie les salésiens pour le travail accompli dans l’archidiocèse. Il invoque l’Esprit  Saint pour qu’il éclaire les salésiens sur la méthodologie à trouver pour aller à la rencontre de ces jeunes, en puisant à la source de Don Bosco, ainsi pourront-ils aller et donner de bonnes réponses à la jeunesse.

Le Père Faustino GARCIA, nous a rappelé que depuis trois ans, nous avons approfondi dans la connaissance dedon Bosco, à travers 03 congrès, pour le connaître et nous sentir fiers d’être ses fils et ses filles. Ce congrès veut être un hommage à don Bosco. Et pour lui, le rêve du grand saint éducateur est encore possible et actuel. Don Bosco pour nous, demeure un paradigme dans l’éducation. Regarder et vérifier son œuvre est une source d’inspiration pour l’éducation et d’évangélisation pour continuer à travailler avec enthousiasme et méthode pour améliorer le travail que nous faisons. Il invite chaque membre de la famille salésienne et tout éducateur à se laisser surprendre par don Bosco. Il a donc déclaré ouvert le quatrième congrès sur l’apport de Saint Jean Bosco à l’éducation des jeunes de l’Afrique de l’Ouest

Faus

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom