Joseph Fagnano naît à Rocchetta Tanaro le 9 Mars 1844 et il meurt à Santiago du Chili le 18 septembre 1916, à 72 ans.

La famille émigre à Turin et il s’inscrit comme volontaire de la Croix rouge dans l’armée de Garibaldi, les « casaques rouges ». Il souffre souvent de moqueries de ses camarades et supérieurs à cause de sa foi religieuse solide et forte et de la façon dont il défendait ses convictions. Comme la politique et la santé ne sont pas sa vocation.

Il commence sa deuxième aventure. Joseph va à Turin près de Don Bosco, un autre grand «commandent» de qui il a entendu parler et il restera conquis par lui pour toute sa vie. Il entreprend le chemin de la prêtrise et, Don Bosco pense à lui pour compléter le «bataillon» des dix premiers missionnaires en départ pour l’Argentine, la Patagonie et la Terre du Feu avec don Cagliero (1875). Et Fagnano commence sa définitive aventure. En Sud Amérique, il sera fondateur, créateur, chercheur, explorateur, pasteur, éducateur anthropologue et évangélisateur etc.

Il commence en avril 1879, après avoir adapté un vieil immeuble pour un Institut dont il a était le premier directeur. Toute suite, il est transféré aux frontières de la Patagonie comme curé, il révéla des qualités formidables d’entrepreneur et de constructeur: une nouvelle Église, deux Instituts, la fanfare musicale et un Observatoire météorologique. Il prend contact avec des diverses populations de la Tierra del Fuego, parmi lesquelles les Ona et les Alakaluf, et il s’engage pour leur promotion humaine et pour la diffusion de l’évangile. Il est nommé Préfet Apostolique (évêque) de la Patagonie méridionale et de la Terre du Feu. Fagnano se dédia à la défense de ses gens, les indiens de l’Amérique du Sud, et se dévoua pour leur rendre plus sûre la vie et promouvoir la culture et la foi. Fagnano a exploré de long en large les terres qui avaient été confiées à ses soins.

Sur l’île Grande, dans la Tierra del Fuego, le 11 novembre 1893 il a fondé la mission de Candelaria pour les indiens Onas qui sont partis pour l’habiter. La mission a eu dès ses origines une école, un observatoire et un musée, qui porte le nom de Mgr Fagnano et dédié à la culture ONA. Dans les Andes du Sud il y a un grand lac qui porte son nom, Lac Fagnano. Fagnano a été un grand réalisateur d’initiatives missionnaires.

P. Enrique Franco, sdb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom