Jonat.

 

Notre confrère POULI Wiyao Jonathan, est né à Kara (Togo) le 29 octobre 1982 d’une famille chrétienne de POULI Michel et de PAGNIOU Marcelline.

Sa vie vocationnelle est née de cette ambiance familiale pleine de valeurs chrétiennes, de travail, de prière, de rigueur et de charité. Elle s’est concrétisée avec la rencontre des salésiens dans la paroisse St Jean Bosco de Kara, où il militait dans les groupes de jeunes comme enfants de chœur, chorale, liturgie. Le désir de servir Dieu et les jeunes, surtout les pauvres s’est accru avec la rencontre des enfants à risques, et la lecture de la biographie de Don Bosco. Après quelques années d’expérience comme aspirant, il a fait la demande d’être salésien. C’est ainsi qu’après son baccalauréat, il a commencé le prénoviciat salésien en septembre 2003.

Il fit ses premiers vœux salésiens le 31 août 2005, à l’issue d’une année de noviciat. Sa formation s’est poursuivie au postnoviciat, en philosophie et sciences humaines. Cette étape s’est achevée par l’obtention de la licence en science de l’éducation. Puis, il a fait un an de stage pratique à Kankan (Guinée Conakry) d’une part et deux ans à Parakou (Bénin) d’autre part.

Durant les quatre dernières années, sa formation sacerdotale en théologie qui se sont  déroulées à Yaoundé au Cameroun, il a fait ses vœux perpétuels et le diaconat respectivement le 22 et 28 juin 2014.

          Voici les impressions de notre confrère quelques jours avant son ordination :

« Je suis heureux comme aucun des enfants de l’homme, car le regard miséricordieux du Christs’est posé sur moi. Je peux m’exclamer avec ses paroles du psalmiste car, Dieu m’a béni et comblé de ses grâces pour proclamer sa parole à toutes les nations. Oui, je peux dire à l’exemple de l’apôtre Paul, « libre à l’égard de tous, je me suis fait tout à tous pour gagner le plus grand nombre » (1Co9, 19).

Tu l’as dit, Seigneur dans le livre de l’apocalypse de saint Jean « Voici que je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui » Ap 3,20. J’ai entendu ton appel, Seigneur, j’ai répondu, je t’ai ouvert mon cœur, remplis-le de ton amour, et qu’il soit semblable au tien. Fais que je puisse porter cet amour à tous, surtout aux jeunes les plus pauvres comme Don Bosco : Da mihi animas caetera tollePOULI Jonathan web

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom