Qui est Don Bosco ?


Giovanni Bosco né le 16 août 1815 au Colle dei Becchi, une localité près de Castelnuovo d’Asti, aujourd’hui Castelnuovo Don Bosco. De famille pauvre il se prépara, contre les privations et les obstacles, travaillant et étudiant, à la mission qui lui avait été indiquée à travers un rêve fait à l’âge de neuf ans et confirmé plusieurs fois de suite, de façon extraordinaire.

Il étudia à Chieri, où il fut ordonné prêtre à 26 ans. Venu à Turin, il fut de suite touché par le spectacle de centaines d’enfants et de jeunes perdus, sans guide et travail: il voulut consacrer sa vie pour leur salut. Le 8 décembre 1841, dans l’église de Saint-François d’Assise, eut lieu la rencontre avec le premier des nombreux jeunes qui le connaîtraient et qui le suivraient: Bartolomeo Garelli. C’est de cette façon que commence l’oeuvre de l’Oratoire, itinérante au début, puis à partir de Pâques 1848, dans son siège stable à Valdocco, Maison Mère de toutes les oeuvres salésiennes.

Les jeunes sont déjà des centaines: ils étudient et apprennent un métier dans les ateliers que Don Bosco a construit pour eux. Dans son oeuvre éducative, il fut aidé par sa mère Mamma Margherita, qu’il fit venir des Becchi, pour le soutenir et pour qu’elle servît de mère à tant de ses jeunes qui avaient perdu leur parents. Puis en 1859 il invite ses premiers collaborateurs à s’unir à lui dans la Congrégation Salésienne: rapidement vont se multiplier partout des oratoires, des écoles professionnelles, des collèges, des centres de vocation, des paroisses, des missions.

12 avril 1846 -Pâques. Après plus de 4 ans de pérégrination? il installe le siège de l’Oratoire dans la chapelle Pinardi (ancien hangar).

1846-1852 -Il loue et puis achète la maison Pinardi, il organise les écoles du soir et du dimanche, l’hospice pour les jeunes les pLus pauvres.

20 juin 1852 -Il inaugure l’église de saint François de Sales.

1853-1863 -Il construit de nouveau bâtiments pour étudiants et artisans, avec des ateliers pour menuisiers, typographes, cordonnier, etc. Il écrit des livres et les diffuse auprès des gens.

29 octobre 1854 -Entre à l’Oratoire Domenico Savio, le jeune saint.

1859 -Née officiellement la Congrégation Salésienne.

mars 1864 -Il commence la construction de l’église à Marie Auxiliatrice.

9 juin 1868 -Solennelle consécration du Sanctuaire.

A partir de 1869, il avait commencé la Pieuse Union des Coopérateurs qui font partie à plein titre de la Famille Salésienne et en vivent l’esprit se prodiguant dans le service ecclésial.

2 avril 1870 -Pie IX élève en Archiconfrérie l’Association des dévots de Marie Auxiliatrice.

5 août 1872 -Avec Marie Mazzarello, il fonde l’institut de Filles de Marie Auxiliatrice.

11 novembre 1875 -Partent pour les Missions de l’Amérique Latine les premiers dix Salésiens.

Maria Domenica Mazzarello (1837-1881, cofondatrice et première supérieure, sera proclamée sainte le 21 juin 1951, par Pie XII. Mais Don Bosco sut aussi appelé de nombreux laïques à partager avec les Salésiens et les Filles de Marie Auxiliatrice le même souci éducatif.

Année 1876 -Il fonde la Pieuse Union des Coopérateurs Salésiens.

31 janvier 1888 -Don Bosco meurt. La Famille salésienne continue sa mission pour la jeunesse du monde entier.

A 72 ans, épuisé par le travail, selon ce qu’il avait dit: “J’ai promis à Dieu que jusqu’à mon dernier soupir je serais avec mes jeunes pauvres”. Don Bosco meurt à Turin-Valdocco, à l’aube du 31 janvier 1888.

Il fut béatifié le 2 juin 1929 et déclaré saint par Pie XI le 1 avril 1934, dimanche de Pâques.

Don Bosco est justement considéré comme un des grands éducateurs: avec sa méthode, appelée “Système Préventif”, fondée sur “Raison Religion, Tendresse”, il mis en place un modèle on ne peut plus efficace de pédagogie chrétienne, capable de construire dans ses maisons un esprit typiquement “salésien”: le sens joyeux de la vie, l’engagement pour le travail dans la société, au service du bien commun, l’amour pour l’Eglise et le Pape, l’espérance du Paradis. Le peuple aime définir Don Bosco “l’ami des jeunes”, et “le saint des jeunes”.

Il y a désormais plus de cent cinquante ans que ce champ a été semé. Le semeur fut Don Bosco, avec son grand amour pour le salut des jeunes. A la suite, beaucoup d’autres sont venus jeter dans les sillons des graines de vie: Domenico Savio, Don Rua, Don Rinaldi…afin que le terrain continuât à être fertile, aussi après Don Bosco.