-S.S. Francesco -  Visita pastorale a Torino 21-06-2015  - (Copyright L'OSSERVATORE ROMANO - Servizio Fotografico - photo@ossrom.va)
-S.S. Francesco – Visita pastorale a Torino 21-06-2015
– (Copyright L’OSSERVATORE ROMANO – Servizio Fotografico – photo@ossrom.va)

Un véritable retour à la maison. Un voyage sur les lieux de l’enfance de ses ancêtres et de ses parents. Une étape dans les sanctuaires symboles de la ville de Turin, comme la cathédrale qui accueille le Saint-Suaire, la basilique de la Consolata qui conserve l’image miséricordieuse de la Vierge, Valdocco où se trouve le corps de don Bosco, et le Cottolengo, avec les souvenirs du saint de la charité et de la providence. L’itinéraire parcouru par François au cours de la visite pastorale de dimanche 21 et lundi 22 juin, est le même que, avant d’être élu Pape, Jorge Mario Bergoglio accomplissait chaque fois qu’il revenait en Italie. A cet égard, la visite à l’église Santa Teresa, si chère au Souverain Pontife car dans celle-ci son père a été baptisé et ses grands-parents se sont mariés, a été significative. Et en l’année du synode sur la famille, ce geste prend une signification encore plus profonde.

Un retour à la maison, comme l’a défini le Pape lui-même, caractérisé par un accueil qui est allé bien au-delà des attentes. «Chaque rencontre — a-t-il dit lundi matin en sortant du temple vaudois — a été très importante: avec le monde du travail, la famille salésienne, les jeunes, la communauté du Cottolengo. Des rencontres qui ont pris une valeur particulière dans le contexte du grand mouvement de prière silencieuse devant le Saint-Suaire et de la rencontre de ce matin avec nos frères et sœurs vaudois. La visite à l’église Santa Teresa, où se sont mariés mes grands-parents paternels et où a été baptisé mon papa Mario, a pris pour moi une grande valeur ».

Ce retour aux racines ne pouvait pas ne pas prévoir une rencontre avec une trentaine de parents: six cousins germains avec leurs familles. François les a salués un par un à l’archevêché, il y a célébré la Messe pour eux et a déjeuné avec plusieurs d’entre eux.

La matinée de lundi avait commencé sous le signe de l’œcuménisme, avec la visite au temple vaudois sur le cours Vittorio Emanuele II. Il s’est agi d’un geste hautement symbolique et fraternel. Qui a fait tomber un autre bout de ce mur qui fait souvent obstacle à l’itinéraire vers l’unité. Car il s’agit d’un véritable chemin quand on veut rejoindre la communion entre les chrétiens, comme l’a assuré le Pape dans son discours.

de notre envoyé Nicola Gori

http://www.news.va/fr/news/retour-a-la-maison

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom