Du 5 au 10 juillet, nous avons effectué une retraite de préparation immédiate à l’ordination presbytérale : Eric ALAKOU, Didier MEBA et Elie ASSOGBA. Cette retraite prêchée par le père Paul, maître des novices (qui fut notre assistant au noviciat), avait pour but de nous recentrer sur l’essentiel. Il est évident qu’en de telles circonstances, les nombreuses préoccupations d’ordre organisationnel constituent pour nous une petite entrave dans la mesure où il s’agit d’un événement nouveau et très joyeux : le don de sa vie au service du peuple de Dieu dans le sacerdoce ministériel. Voilà pourquoi nous avons pris soin de créer, chacun à son niveau, les conditions nécessaires pour atteindre notre objectif. Le cadre du noviciat a été pour moi propice car il me rappelle ces premiers pas titubants avec mes doutes, mes peurs et mes petites sécurités d’alors et me remet devant la réalité de ce je suis : un homme frêle et qui dure peu sur lequel le Seigneur a choisi de compter pour contribuer dans la construction de son Règne. En bref, les éléments abordés dans une ambiance de confiance et de fraternité sont les suivants :

1. Notre mission, mission de Jésus Lc 10,1-12 ; 17-20

  • La mission est communautaire

2. La miséricorde et non les sacrifices Mt 9, 9-13

  • Miséricorde dans le regard
  • Actes courageux
  • Donner une nouvelle chance – Pardonner

3.   La Crise Jn 6, 59-7

4.   Dialogue enrichissant : causerie pédagogique dans laquelle nous avons abordé des points comme :

  • Dans la vie d’un prêtre, la première chose c’est la prière.
  • Préparer toutes nos interventions, écrire les homélies.
  • Faire une relecture de chaque jour, examen de conscience.
  • Dresser l’oreille pour écouter.
  • Éviter l’indiscrétion.
  • Promouvoir les récollections mensuelles dans nos communautés.
  • Avant d’aller à l’autel, se préparer et offrir cette action de grâce au Seigneur
  • Être francs et sincères dans l’accompagnement des jeunes et de tous.
  • Chercher un accompagnateur sérieux qui ne nous cajole pas.
  • Aimer tout le monde.
  • Eviter la dépendance dans la mission, observer.
  • Etre prudent dans le manger, faire attention aux cadeaux, prier.
  • Écouter, donner le temps à la personne qui cherche la consolation.
  • Concernant le sacrement de la réconciliation : sérénité. Et avant de commencer, confier au Seigneur cette tâche de miséricorde.
  • Soigner l’Eucharistie même dans ses aspects extérieurs.
  • En communauté, surmonter le moi sans l’étouffer.
  • Quand il arrive que tu tombes amoureux ou que tu sois harcelé fais tout ton possible pour résister, dialogue et ne traine pas dans la situation au risque de t’embourber.
  • 2 Tm 4, 1-8 : … proclame la Parole, insiste à temps et contre temps… reste toujours en alerte, fais ton travail d’évangéliste, supporte la souffrance et remplis ton devoir de serviteur…
  • C’est chacun qui fait son paradis, et ton paradis n’est pas seulement pour toi mais aussi pour ta communauté.
  • Faire ce qu’on a à faire et surtout bien.

C’est sur ces dernières notes que nous nous sommes séparés. Aussi avons-nous pu célébrer chaque jour des messes blanches tout en préservant un temps suffisamment large de méditation personnelle.

Merci à tous de continuer à prier pour nous car nous sommes conscients de la grandeur du don qui nous sera fait et plus encore de notre fragilité. Daigne le Seigneur continuer de bénir notre Congrégation avec de saintes vocations.

Elie ASSOGBA, Sdb

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom