RDC – Lubumbashi, 13 novembre 2012.
Ce dimanche à la Cité de Jeunes de Lubumbashi, les salésiens de l’Afrique Centrale ont clôturé leur année du centenaire avec la célébration eucharistique présidée par Mgr Gaston Ruvezi, sdb, accompagné par les confrères de la province. Toute la famille salésienne était rassemblée et le mouvement salésien de Lubumbashi s’est chargé de l’organisation de l’événement.
Mgr Ruvezi, dans son introduction à l’Eucharistie a présenté le motif de louange de la journée : remercier le Seigneur pour les cent ans passés en Afrique Centrale par les Salésiens de Don Bosco, le remercier pour les missionnaires qui sont venus porter le charisme salésien il y a cent ans, le remercier pour la beauté de ce charisme et pour la croissance de la famille au file des jours. Dans l’homélie, il a rappelé que chacun a reçu des talents différents qu’il faut accueillir dans la foi et soigner fidèlement pour les fructifier. Un de ces talents c’est le charisme salésien, qui invite chaque membre de la famille salésienne à se mettre au service des jeunes nécessiteux. Les missionnaires ont accepté de tout laisser pour venir au service de la terre de mission. Il appartient aux salésiens d’aujourd’hui de redorer le blason de cette mission et de s’engager avec courage et détermination dans ce deuxième centenaire qui commence.
A la Cité de Jeunes, où avait été préparé seulement l’espace sous le préau, on a dû ajouter des chaises pour les fidèles qui sont venus plus nombreux qu’on ne pensait. Cela était un rappel que le charisme salésien a touché une multitude de cœurs et personne peut les empêcher de venir rendre grâce au Seigneur. Des autorités ecclésiastiques, religieuses et politiques étaient présentes, parmi lesquelles mère Marie-Dominique Mwema – supérieure régionale des Sœurs Salésiennes, l’honorable Fify Masuka – représentante de la classe politique de la ville, et l’abbé Tuyisenge Pascal venu du Rwanda pour s’unir à la joie de la clôture du centenaire à Lubumbashi où il a fait la philosophie à Kansebula.
Dans son discours le provincial – père Jean Claude Kayumba, a rappelé les noms de six pionniers et une vertu caractéristique de chacun. Il a souligné le besoin urgent de retourner d’abord au Christ – la source de vie, ce que permettra aux salésiens de présenter encore aux jeunes la richesse et la beauté de la mission salésienne. Il a remercié les différentes branches de la famille salésienne et les a encouragées à entrer dans une même synergie pour porter en avant le flambeau de la mission commune.

Le passage du flambeau du confrère le plus âgé de la province au plus jeune était un geste symbolique, qui évoquait la transition continuelle du charisme salésien des pionniers et des fondateurs à ceux qui en prennent la relève. Après la bénédiction finale, la procession de prêtres s’est arrêtée devant la communauté de la Cité des jeunes, où Mgr Gaston a béni une nouvelle statue de Don Bosco dorée. De là-haut, il domine et trône sur la cité de jeunes, il assure sa présence dans la mission de cette œuvre et dans toute la province Maria Assumpta.
La partie de l’après-midi, le mouvement salésien a coordonné et animé le festival de clôture du premier centenaire et le début du deuxième centenaire. Le père Ferdinand Kalengay a rappelé qu’il y a eu de grands progrès depuis les débuts, et que chaque confrère est désormais un artisan du deuxième centenaire. Le Seigneur soit remercié pour les cents ans conclus et cette nouvelle étape qui commence ! Que Marie Auxiliatrice, celle qui a aussi été élevée – l’Assumpta, accompagne chacun de sa présence maternelle !

– Jean-Marc Marie Ngoie, sdb (AFC)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom