Maman Marguerite Web

Marguerite Occhiena naquit le 1er avril 1788 à Capriglio (province d’Asti) et fut baptisée le jour même à l’église paroissiale. Elle resta au village jusqu’à son mariage avec François Bosco; elle s’installa ensuite aux Becchi.

A la mort prématurée de son mari, elle avait 29 ans. Elle se retrouva seule à la tête de la famille, à un moment de grande pénurie; elle dut s’occuper de la mère de François et de son fils Antoine et assurer l’éducation des ses propres fils, Joseph et Jean.

Femme courageuse, aux idées claires, déterminée dans ses choix, vivant une vie sobre, son éducation chrétienne est plutôt sévère, mais douce et raisonnable. Elle élève trois garçons aux tempéraments très différents; mais elle ne rabaisse et ne blesse personne.

Contrainte à faire des choix parfois dramatiques (comme celui d’éloigner Jean de la maison pour sauvegarder la paix dans la famille et lui permettre d’étudier), elle soutient avec foi, sagesse et courage les dispositions de ses fils, en les aidant à grandir dans la générosité et l’esprit d’initiative.

Elle accompagne avec une affection toute particulière son fils Jean jusqu’au sacerdoce; plus tard, elle abandonne la petite maison, tant aimée, des Becchi pour le suivre dans sa mission parmi les jeunes pauvres et abandonnés de Turin.

Là, pendant dix ans, sa vie se confond avec celle de son fils et les débuts de l’Oeuvre salésienne: elle est la première et la principale Coopératrice de don Bosco. Par sa bonté entreprenante, elle devient l’élément maternel du système préventif. Elle est, sans le savoir, la « cofondatrice » de la Famille salésienne qui a formé des saints comme Dominique Savio et Michel Rua.

Illettrée, mais remplie de cette sagesse qui vient d’en haut, elle fut un soutien pour tant de jeunes pauvres de la rue, enfants de personne. Elle a mis Dieu au-dessus de tout, se consumant pour lui dans une vie de pauvreté, de prière et de sacrifice. Elle mourut à 68 ans, à Turin, le 25 novembre 1856. La foule de jeunes qui l’accompagnèrent au cimetière la pleuraient comme si elle avait été « leur maman ».

http://www.coopdonbosco.be/mamanmarguerite/page3.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom