image vide

Télécharger cette Méditation

Quelle eau pour quelle soif ?

 L’importance de l’eau pour la vie humaine n’est pas à démontrer. Chacun de nous en fait usage au quotidien. Elle est indispensable aussi bien pour la santé du corps humain que pour le maintien de toute vie sur terre. Son manque est vécu de façon très dramatique, conduisant à la misère et même à la mort. En ce troisième dimanche de carême, c’est à travers deux récits évoquant ce manque d’eau que nous sommes conduits à reconnaître la véritable source vive qui étanche pour toujours nos diverses soifs.

En effet, dans la première lecture, le livre de l’Exode fait écho du récit de l’eau jaillissant du rocher. Dans le désert aride, altéré et sans eau, Dieu opère ce signe merveilleux en faveur de son peuple assoiffé, en marche vers la terre promise. Au-delà de cette soif physique, il existe tout de même une soif spirituelle que seul Dieu peut combler. Notre cheminement de foi peut connaître ce désert spirituel où Dieu semble trop éloigné, et sa Parole moins porteuse d’espérance. En ce temps de carême, Dieu nous rejoint dans nos déserts respectifs pour répandre son amour « dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné ». Puissions-nous trouver dans sa Parole le rocher spirituel d’où jaillit la source inépuisable pour une vie nouvelle dans le Christ.

 

Quant au quatrième évangile, il nous conduit aujourd’hui auprès d’un puits d’eau, où une conversation  commence avec la demande de Jésus à une femme : « Donne-moi à boire ». En plus d’être femme, celle qui venait chercher de l’eau au puits de Jacob était samaritaine. Deux raisons suffisantes pour un homme et un Juif de la mépriser. Mais, contrairement à cette logique, Jésus brise ces barrières culturelles et religieuses pour entrer en relation avec un ennemi historique. N’est-ce pas que nul n’est trop loin pour Dieu ? N’est-ce pas qu’il n’y a ni d’exclus, ni d’ennemi, ni de maudit pour le disciple du Christ ? Mais la réticence de la Samaritaine à la démarche de Jésus lui donne l’occasion de faire un pas de plus, en se révélant comme la « source jaillissante pour la vie éternelle ».

Ce faisant, Jésus étanche la soif profonde de cette femme en lui donnant « un plus » de vie et d’espérance, elle qui vivait en situation de misère et de péché. Progressivement, elle découvre la personne même de Jésus : voyant d’abord en lui un simple « juif », elle la reconnaît comme « Seigneur », « plus grand que notre père Jacob », « un prophète », le « Christ », « le Sauveur du monde ». Cette découverte constitue pour elle un motif de conversion morale et spirituelle : celle qui vit en concubinage après avoir eu cinq maris doit maintenant s’orienter vers un amour vrai, et celle qui localisait Dieu sur une montagne doit maintenant comprendre qu’il faut l’adorer « en esprit et en vérité ».  Sa vie s’en trouve profondément transformée. Désormais, elle n’aura plus soif de cette eau du puits de Jacob, si bien que, « laissant là sa cruche », elle court à la ville pour parler de Jésus à ses concitoyens.

Frères et sœurs, de quoi avons-nous soif ? De quelle eau nos sociétés, nos familles, nos communautés chrétiennes et religieuses ont-elles besoin aujourd’hui ? En ce temps de carême, Jésus nous rejoint auprès de nos différents puits où nous cherchons à étancher nos soifs d’amour, de paix et de joie. Á la table de sa Parole et de son Corps, il se donne lui-même à nous comme l’amour véritable, la paix intérieure et la joie parfaite. Pour l’avoir rencontré, nous devenons apôtres pour les « Samaritains » de notre temps et de nos milieux de vie, c’est-à-dire pour ceux qui ne le connaissent pas. Dès lors, nous ne pouvons garder jalousement pour nous seuls ce que Jésus signifie pour nous, mais par notre témoignage de vie, nous attirons vers lui des hommes et des femmes capables de confesser qu’« il est vraiment le Sauveur du monde ».

« Jésus, ta parole est pour nous la source de vie éternelle :

Tu nous dis que Dieu est Amour,

Et tu nous promets la lumière et la paix,

Si nous croyons en ce Dieu qui nous aime ».

Télécharger cette Méditation

 

 

D. AMOUSSOUVI Christophe
D. AMOUSSOUVI Christophe
PARTAGER
Article précédent
Article suivant
I am a web developer who is working as a freelancer. I am living in Saigon, a crowded city of Vietnam. I am promoting for http://sneeit.com

4 Commentaires

  1. Jésus nous appelle a venir à la source d’eau vive ne doute point de la présence de Jésus dans vie il est lui même cette source d’eau vive .Dans tous besoins crie vers lui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom