La vocation est un mystère d’amour

La vie n’est pas tracée d’avance. Pas à pas, chaque jour peu à peu nous la construisons par les choix auxquels nous consentons… Chacun est appelé à faire quelque chose de bon dans sa vie. Quelle que soit notre vocation, nous sommes tous appelés à être heureux et à rendre heureux.

Si un jeune décide de se mettre au service d’une cause plus importante que ses seules prédilections personnelles, nous pouvons dire qu’il répond à une vocation. La vocation est une manière de comprendre sa vie comme un don. La vocation, c’est “être appelé“, “être appelé par” et “être appelé pour“. Cela demande une écoute et une réponse. Mais par notre façon de vivre nous pouvons étouffer l’écoute et notre réponse.

D’abord la vocation chrétienne consiste à construire ma vie sur «le Seigneur Jésus». Jésus nous dit que Dieu est amour et l’amour est un mystère. Si je n’aime pas comme Jésus je ne serais pas en condition de découvrir ce mystère. Ma vocation devient ainsi un mystère d’amour. Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? C’est un mystère pour moi. Quiconque veut découvrir le mystère de l’amour doit laisser sur le seuil de sa vie l’égoïsme. Si dans la vie de chaque jour je n’apprends pas à me donner, si je suis égoïste, jaloux, coléreux, quelqu’un qui se laisse influencer par la publicité qui nous entoure, qui a la réponse à tout, difficilement pourrais- je écouter l’appel de Dieu.

Une grande tentation pour beaucoup est de vouloir «posséder» Jésus. Mais cela est impossible, parce que, pour posséder le Seigneur, c’est-à-dire pour entrer en communion profonde avec Lui et être transformé par Lui, il faut abandonner son propre égoïsme, pour devenir comme Lui. Jésus dira «Heureux les coeurs purs : ils verront Dieu». La pureté du coeur est honnêteté, sagesse, chasteté, tempérance, sobriété, transparence dans nos façons de faire. C’est vivre sans hypocrisie. Elle est la béatitude de la cohérence de vie. Elle nous encourage à vérifier les motivations qui nous amènent à agir. Elle nous donne de voir selon Dieu, et si possible d’entendre la voix de Dieu. La pureté du coeur précède la vision du mystère de ma vocation d’amour. C’est alors que je serais capable de dire avec Marie « Qu’il me soit fait comme tu l’as dit»

AIMER, C’EST TOUT DONNER, ET SE DONNER SOI-MÊME…”

P. Rafael, sdb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrer votre nom